Emménagements

 PDF_Logo Une astuce de Vincent pour trouver un réchaud neuf adapté au Sangria et Aquila (pdf de 200 Ko)
Un dossier de Vincent sur la réfection des vaigrages (pdf de 4,17 Mo) et du panneau de descente (pdf de 2,61 Mo) de Lady M
Un dossier très complet de Guillaume sur la remise en état du Sangria Tout Cool (pdf de 1,5 Mo)
Une présentation des astuces d’emménagements du Sangria PITER (pdf de 100 Ko)

 corde

de Jean-Pierre Mazuy

Jean-Pierre a refait sa « porte d’entrée ». Fort gentiment, il nous transmet les plans et une photo du résultat. Superbe. Merci pour cet envoi.

 

corde

de JM Roye

J’ai visité des nouveaux bateaux, clairs, lumineux, ouverts et très agréables. Ne pouvant pas changer mon Sangria, je me suis dit qu’il suffisait de le transformer. Ainsi fut fait, quelques jours de travail et voila le résultat. Les toilettes sont maintenant à gauche, derrière une cloison avec un rideau. Reste à  habiller les coussins d’un beau tissus marine et j’ai un bateau neuf. à l’intérieur.

corde

Ça chauffe, Marcel !

Patrice, installateur chauffage central, à un bon plan pour se chauffer les fesses l’hiver sur nos bateaux « j’ai trouvé un radiateur électrique tout petit, silencieux, performant avec thermostat. Radiateur hors-gel EWT « Clima 404 TL » de 500 watts. Dimensions : largeur 26 cm, hauteur 28 cm, profondeur 10 cm. Ce produit n’est disponible que sur le site internet des 3 Suisses au prix de 40 euros. J’ai installé plusieurs radiateurs dans les cabines de mon bateau avec toute satisfaction. ATTENTION, le placer OBLIGATOIREMENT à au moins 27 cm au-dessus du sol car il chauffe vers le haut mais aussi vers le bas ».

Jean-Marc apporte des précisions, disons utiles, sur ce modèle révolutionnaire
1. on peut aussi l’acheter chez Castorama;
2. super important, le thermostat « déconne » très rapidement et le radiateur te laisse en rade en pleine nuit et tu te retrouves à 4 h du matin frigorifié dans ta couchette. Puis refuse de fonctionner pendant 2 semaines puis retrouve du service, etc. Conclusion : J’en avais acheté un… problème, remplacé gratuitement par un deuxième…même problème….que j’ai peut-être jeté de rage et remplacé par quelque chose d’assez « élégant », performant et fiable. Je prendrai mon installation en photo (voir ci-dessous).


Dans la rubrique « ça chauffe Marcel! », je vous propose cette photo pour illustrer mon propos (ci-dessus) sur le chauffage électrique 220 V.
Les photos n’ont rien d’extraordinaire, ce qui est important c’est la qualité du produit : facilité de mise en oeuvre, absence de bruit, thermostat, face supérieure ne laissant pas entrer les gouttes d’eau, finition, « confort de chauffage » en général.
J’ai simplement deux petites vis à tête ronde que je laisse en permanence sur le panneau de descente, et le truc vient se placer tout seul comme on accroche un cadre au mur du salon. Il n’y a plus qu’à se brancher à la prise de 220 V de qualité « bâtiment extérieur », c’est à dire « étanche ». Le pratique et le confort l’emporte sur l’encombrement avec la descente et la porte de l’évier.

Réponse de Patrice :
Je viens de lire un article (ci-dessus) qui vient en contradiction totale avec le mien. Pour info, j’ai 2 radiateurs EWT dans les cabines de mon First 345. Ils ont chauffé parfaitement, sans aucun problème, même quand le pont du bateau était blanc de glace avec une température extérieure de – 4°. Dormant souvent à bord, été comme hiver, et ayant un sommeil fragile, j’entendais régulièrement le petit « clic » du thermostat, me prouvant qu’il fonctionnait parfaitement. Je continue à dire que le produit est fiable et bien pensé pour des espaces restreints.

corde

Le roseau plie, mais ne rompt pas…
CORBIERES IV de Gilbert Corbières

Gilbert a conçu pour son bateau un bimini des plus efficaces qui soit. Sans être le plus moderne, c’est aussi le moins cher. Réalisé en canisses, le bimini se compose de 2 tourillons, 4 tasseaux, 1 canisse de 1 mètre de large sur 3, de fil de fer vert et de la corde de jardin. Cela donne la meilleure des ombres et protection UV. Quant il pleut (cela arrive !) une simple bâche plastique étanchéifie le tout pour bien moins cher qu’un bimini acheté dans le commerce. De plus il est efficace et solide car le tout supporte le vent fort : Le roseau plie mais ne rompt pas. De toute manière il suffit d’essayer » (Tamata). Les choses les plus simples sont souvent les meilleures et servent à avancer ….

corde

 LOUSTIG II de Bernard Charles

Bernard nous envoie cette série de photos représentant des exemples d’améliorations qui peuvent changer la vie à bord.

corde

Aménagements de SAMSARA –  photos de Christian POULAIN

corde

Aménagements de STIRWEN –  photos de Bernard MAURA

J’ai commencé à mettre à mon goût l’intérieur de Stirwen qui en a grand besoin. Il est très bien équipé pour tout ce qui concerne la nav’  car Arnaud Bessette, l’ancien proprio, avait privilégié la navigation plutôt que l’intérieur. J’ai donc un bateau qui marche super bien (je l’ai convoyé en solitaire dimanche dernier (16 février 03) d’Arzal à l’Ile aux Moines, super beau temps et belle moyenne de 5,3 nœuds avec 10/12 nœuds de vent, je suis ravi pour cette première sortie ) mais du boulot de déco à l’intérieur. J’ai relooké et compartimenté la table à cartes, et fait des dossiers pour fermer les équipets , fixés par 2 crochets en bas et un velcro en haut. J’ai aussi recouvert les chants des sièges avec une baguette en orme et fait une étagère dans le renfoncement tribord. La prochaine étape sera les vaigrages de la cabine avant et du carré, mais la semaine dernière il faisait trop froid pour coller dans de bonnes conditions.

corde

Textes et photos de Jacques Garet de Nice

Je suis un professionnel du nautisme à la retraite et je vous felicite pour votre association. J’ai acheté ce bateau 28.000 frs de l’époque. En m’amusant les week-ends j’ai refait l’électricite 12 v et 220 v, installé l’eau sous pression (sur l’evier, douchette à l’arrière, dans le pic à chaine très facile pour rinçer l’ancre et l’avant du bateau).

corde

PEN HOAT, embarqué dans une drôle d’histoire d’O
récit et photos de Jean Claude Larousse

Je vais vous raconter une histoire de voie d’eau qui m’est arrivée sur PEN HOAT lors de mon retour de La Turballe, après Locmiquélic 2005. Je me suis aperçu que de l’eau remontait au dessus du plancher. Je croyais que c’était mon presse étoupe qui suintait (j’ai fait 10 heures de moteur La Turballe/ Yeu). J’ai alors mis en route la pompe de fond de cale, rien ne se passe. Je regarde sous l’évier : plein d’eau à ras bord. Je regarde les autres coffres coté tribord : plein d’eau aussi (les cloisons communiquent). La caisse à outils et autres matériels baignent. Je reviens à l’évier car Dédée m’a dit avoir trouvé de l’eau la veille. Je trouve le tuyau de raccordement de l’écoulement de l’évier qui pend dans le vide et qui à chaque roulis envoie un verre d’eau dans le bateau. Le coude en rilsan surmoulé dans l’évier cassé dans le tuyau. Vite une pinoche du bon diamètre dans le tuyau et le problème d’intrusion est résolu. Reste l’assèchement à quatre pattes au fond,très agréable, avec une houle, modérée c’est vrai. 7 à 8 seaux de 10 litres tout de même. A l’ile d’Yeu grand déballage, rinçage a l’eau douce, nettoyage des outils un par un, heureusement une bonne brise s’est levée pour le séchage.
Monter une vanne sur la vidange de l’évier au lieu d’utiliser le bouchon de la bonde. car chacun sait qu’a la gîte sur tribord le Sangria remonte de l’eau par le drainage du cockpit.

moralité : même si elles ne sont plus obligatoires dans la nouvelle réglementation, conserver vos pinoches.

Un coude en rilsan a cassé à l’intérieur du tube

grand déballage de printemps, rinçage à l’eau douce des outils

corde

 Conseils pour l’achat d’un réfrigérateur pour bateaux et nautisme en général

En matière de nautisme, le réfrigérateur de bord doit répondre à plusieurs impératifs (énergie, volume, bruit, etc…) qui sont donnés par le type de bateau et le mode de vie à bord. Chaque procédé thermo-électrique, absorption ou compression présentera des avantages ou des inconvénients, voire des incompatibilités avec un usage nautique. Il vous appartient donc de bien réfléchir afin de faire le bon choix.

Effet Peltier ou Thermo-électrique : Avec ce procédé, n’espérez pas de grands résultats sur un bateau. Nombre d’entre vous nous téléphonent en nous disant : »J’ai acheté une glacière 12V sur allume cigare avec un petit moteur (ventilateur permanent généralement situé dans le couvercle) dans une grande surface, ce n’était pas cher, mais c’est une catastrophe, cela ne fait pas de froid ». C’est normal. On en a hélas toujours pour son argent …
Il faut savoir qu’avec ce procédé, personne ne peut garantir une température intérieure fixe. Il n’y a jamais de thermostat, donc pas de réglage possible. Ces appareils fonctionnent sans arrêt. Attention donc aux batteries à l’arrêt du véhicule et au bruit permanent du ventilateur la nuit par exemple. Ces petits frigos font donc ce qu’ils peuvent … et en matière de température, un vendeur honnête vous parlera d’un delta de température de 20° ou 25° (différence entre l’intérieur et l’extérieur).
Cela ne veut pas dire que ces frigos sont à bannir. Ils ont eux aussi leur utilité à condition d’acheter de la qualité et de connaître leurs limites. Nous avons sélectionné pour vous 2 appareils qui sortent du lot. Il s’agit du FRIGOCAT et du FRIGOCAR d’Indel B. Ce sont des appareils haut de gamme pour des thermo-électriques.
Conclusion : à l’extrême limite, ces 2 modèles branchés sur la prise allume cigare pourront servir sur de petits bateaux en usage journalier afin d’avoir une boisson fraîche à bord.

Procédé à absorption (ammoniac) : Ces appareils sont conçus uniquement pour le marché des caravanes et des camping-cars et en aucune manière pour le nautisme. Dans l’absolu, c’est donc une grosse erreur que de vouloir installer un réfrigérateur à absorption (tri-mixte) sur un bateau car tous les appareils de ce type doivent rester bien à plat pour fonctionner correctement. En effet, le circuit d’ammoniac suit certaines pentes et si vous inclinez trop votre frigo (gîte sur les voiliers, sauf catamaran), les pentes deviennent des montés et le circuit ne se fait plus. Seules des embarcations fluviales (lacs, canaux, rivières) comme les péniches et pénichettes peuvent envisager l’installation d’un appareil de ce type.
De plus, il faut savoir que l’usage du gaz à bord reste dangereux à plusieurs titres. Tout d’abord de par la nature même du produit et ensuite surtout à cause des émanations de gaz brûlés (provoquées par la flamme du brûleur) dans un espace restreint (n’oubliez pas que vous dormez avec le frigo…). En fonctionnement gaz, ces appareils ont besoin d’une évacuation spéciale extérieure du CO2 et il est plus facile de faire des trous dans une paroi de caravane que dans la coque d’un navire !… Voilà pourquoi aucun réfrigérateur à absorption n’est homologué marine.
Il en est de même pour leur fonctionnement en 12V. Ces appareils sont catastrophiques. Ils vous vident une batterie en 3 ou 4 heures car le 12V est considéré ici comme un palliatif entre le 220V et le gaz pendant que le campeur se déplace (on utilise l’alternateur du véhicule) et de ce fait, le 12V n’est pas régulé par un thermostat. Il est branché en direct d’où cette énorme consommation incompatible avec l’énergie dont on dispose généralement en mer. Reste l’usage en 220V où l’on retrouve un frigo normal lorsque l’on est à quai … ce qui est un peu restrictif quand même. Le seul avantage de l’absorption dans le cas présent est le silence total car il n’y a pas de moteur dans ce genre d’appareil.
Tout ceci reste la théorie car de nombreux voiliers installent quand même des appareils à absorption (en connaissance de cause et en prenant leurs risques) car ils préfèrent avoir un frigo à gaz qui fonctionne mal dans certaines situations (en l’arrêtant pendant leurs déplacements et/ou par forte gîte) et de préserver l’énergie de leurs batteries, denrée rare à bord.

Procédé à compression : (frigos à moteur comme à la maison). La compression, vous l’avez compris, c’est normalement le must en matière de nautisme. Vous voici avec un frigo comme à la maison. Un froid vif, rapide et puissant, une consommation ridicule sur les batteries, une sécurité batterie qui stoppe le frigo dès 10,4V (en 12V), plus de problème de ventilation des gaz (prévoir quand même une bonne aération du groupe). Petit inconvénient à noter, nous avons un moteur ventilé donc un peu de bruit par intermittence … C’est comme à la maison, je vous dis !…Maintenant que tout est bien expliqué, nous vous invitons à consulter les pages : Camping trimixte et Camping compression ainsi que les pages concernant les versions portables des 3 procédés évoqués ci-dessus. En cas de doute, pour vous aider dans votre choix, n’hésitez pas téléphoner.
Patrick PETIT le Spécialiste du froid insolite, 36, rue marcelin berthelot – 93700 DRANCY (FRANCE). Tél : +33.(0)1.48.32.11.56 – fax : +33.(0)1.48.32.61.31 – web : http://www.neb.fr/index2.htm – courriel : frigoneb@neb.fr
Expéditions dans toute la France – export – 5 marques et plus de 35 modèles disponibles en stock.

corde

Le panneau de descente

Pas mal de messages concernant la restauration voire la construction du panneau de descente. Selon Benoît : Il faut utiliser soit du CP Marine chère ou du CTBX contrefacé OUKOUME qu’il faut ensuite traiter avec un produit très mouillant. Il propose d’utiliser de la résine polyester, le mélange normal et qu’on dilue juste avant application avec de l’acétone. La résine reste ainsi très mouillante et pénétrante. Traiter les deux cotés plusieurs fois sans attendre le séchage. Une fois terminer laisser sécher dans un lieu très ventilé. Ce sera long, le temps que l’acétone s’évapore et que la résine reprenne ses propriétés (48 à 72 heures bien ventiler et 20 degrés. Des gants s’impose et attention les yeux…et l’avis de Skrev : J’ai pris du CP de 10 mm avec des montants en pin pour le panneau supérieur. »

Façon « yacht de luxe »

Daniel à pris cette photo montrant une très belle porte d’entrée façon yacht de luxe. Elle est installée sur le Sangria de Marc Borsatto, son copain de ponton. Marc bricole très bien (la preuve ici en image) et il est prêt à donner des conseils à ceux qui le souhaiteraient.

Une autre belle porte, en plexiglas cette fois, et un taud pour TRIMOUS
envoi de Jean-Marc Cazau – Antibes

Jean-Marc nous propose cette idée de panneau supérieur de porte en plexiglas et « une sorte de taud ou capote d’hiver »

C’est à mon avis une super idée qui change tout de la vie à bord dans un Sangria. En effet, comme dans tout  voilier qui en possède un, quand il pleut ou qu’il fait un peu frais dehors, le panneau ferme le carré mais l’on conserve une vue sur l’extérieur. Il fonctionne comme le panneau de bois mais sans serrure. C’est un bel élément de confort très agréable à quai et pas cher. Il suffit de prendre le panneau de bois comme gabarit, percer deux trous pour le maintenir sur les cotés avec une demie garcette et une petite poignée pour mieux le manipuler lors de sa mise en place. Pour le ranger il suffit de le glisser sous un coussin de couchette avant en posant peut être un peu de moquette sur le panneau de coffre pour ne pas rayer l’objet.

Ensuite, je me suis fait confectionner par un marchand de bâches pour piscine, une sorte de taud ou capote d’hiver afin de protéger tout les vernis et joins de hublots. Cette capote ne repose pas sur la bôme et n’offre que peu de prise au vent. Elle dépasse largement la porte d’entrée et forme une casquette qui permet de laisser le capot d’entrée ouvert quand il pleut l’hiver ou autre. On dirait maintenant la porte d’entrée du bateau de Jean Le Cam, vue à partir du lien que tu proposais.

corde

« mon Sangria est équipé de petites choses sympathiques »
envoi de Jean-Marc Cazau  – TRIMOUS – Antibes

Panneaux coulissants

corde

Une suite de bricolage réalisée par Jean-Claude LAROUSSE sur PEN-HOAT

Aménagement de passage d’embarquement sur filières : Embarquer peut être dangereux lorsqu’il faut enjamber la filière avec un ponton qui s’enfonce… Il me fallait également refaire mes cagnards. Je conserve la filière actuelle que je coupe à la meule au droit d’un des poteau, je monte un raccord (AD) à mâchoires en inox qui prend la câble diamètre 4 mm de la filière, l’autre partie du raccord est un filetage dia 6 mm qui passe à travers du poteau. Je visse sur ce filetage un crochet de type Pélican arrêté par un contre écrou. Après avoir mis à longueur la filière arrière, vous l’équipez du même raccord à mâchoire. Sur le filetage de 6 mm vous fixez un anneau (fabriqué) avec un écrou soudé. Le tout monté avec un contre-écrou. Vous réglez l’ensemble avec une tension correcte.

 corde

la cambuse aménagée de SIRIUS – NV de 1982 – n° C 706 BE
envoi de Paul COJEZ – Boulogne sur Mer (62)

Certains m’ont demandé des photos de ma cambuse. Vous les trouverez ci-dessous ainsi qu’une photo d’une table pliante incorporée dans la porte centrale qui se rabat sur les WC et qui, de ce fait, une fois repliée ne dépasse pas du tout dans le couloir d’accès au poste avant.

corde

Plusieurs astuces qui nous viennent de Hugues FLEURY . Il les a réalisées sur P’TIT POTE II, un classique de 1979 mouillé à Baden.
Si vous désirez plus de précisions, n’hésitez pas à lui écrire. Hugues ne tarit pas d’éloges sur son bateau « Super bateau acquis en 2001. Aménagement intérieur entièrement refait à mon goût pour croisière côtière. Confortable la taille de ce bateau qui permet de naviguer seul en toute tranquillité ou à deux sans problème. En un mot il est marin, marche bien, sûr, confortable, entretien peu coûteux, ce qui ne gâte rien et il est beau. Mon p’ tit pote II c’est mon bonheur ! » Hugues Fleury

La cuisine de P’TIT POTE II

 Un évier en inox plus pratique à l’usage par sa taille. Le réchaud est alimenté par une bombonne de gaz qui se trouve dans le coffre tribord du cockpit.
Un petit aménagement intérieur bien pratique

Une poubelle discrète, pratique et propre, pour ce faire j’ai augmenté la largeur de la marche, pour loger ce système breveté qui prend toute sorte de sacs, et qui est commercialisé par l’inventeur.

corde

Tablette de desserte – texte et photo de Marc.LE-BIAVANT

Je vous communique une petite séance de bricolage ultra simple à réaliser mais qui rend tellement de service et donne tant de confort que lorsque j’ai changé mon Sangria « Moussoro » pour prendre le super Sangria c’est à dire le Brin de Folie, j’ai repris la même astuce. Il s’agit d’une petite tablette en contre-plaqué de 10 mm, montée sur charnière côté bloc cuisine afin qu’elle puisse se replier si besoin. Pour cela j’ai adapté des pieds repliables et s’encastrant afin que cela reste esthétique et que la surépaisseur ne soit pas importante. Repliée, la tablette ne fait que 20 mm d’épaisseur et dépliée elle ne gène en rien le couchage sur la banquette tribord. Pour les cotes, je ne les ai plus mais il suffit de les relever directement à bord. Je vous donne ici le principe (voir schéma ci-dessous).

corde

Une manière d’aménager différemment son intérieur

Une photo trouvée sur le net par Bertrand « il semble que seule l’épontille ait été repensée.
En voyant la photo j’ai pensé que cela pourrait intéresser vos adhérents ». Effectivement elle est très intéressante, merci de cet envoi.

corde

Parfois, ce sont aussi de belles restaurations comme ici
textes et photos de Laurent Pilon

Voici un peu plus d’un an que j’ai acheté un sangria 1971, PTE, et depuis il s’est écoulé une période de rénovation intense, qui m’a permis de connaitre à fond le Sangria, au point d’intervenir régulièrement sur le forum. Je me dois de préciser que je suis un ancien pro de la construction navale, puisque j’ai travaillé cinq ans (entre-autres), il y a déjà longtemps, dans un chantier de construction de prototypes de course (à voile).
Cette rénovation s’est faite à Rennes où j’habite, dans une base nautique au bord de la Vilaine. Depuis la dépose de la quille, et le remplacement des varangues, en passant par la réfection de la jonction-coque, et la renovation des aménagements intérieurs, pas un seul cm2 du navire n’a été oublié. Voici donc un Sangria qu’on pourrait croire sorti fraichement du chantier Jeanneau.

quelques photos prises le jour de la mise en l’eau, début mai 2006

 

Sangriaquilamis