Matelotage avec Patrick Moreau (2006)

Patrick Moreau alias ”Professeur la ficelle” est intervenu le 18 février 2006 au centre nautique de Guidel pour animer un stage de matelotage. Au programme : nœuds, épissures, etc. Voici le compte-rendu rédigé par Maxime et Emmanuelle, également auteurs de photos. Un grand merci à eux ainsi qu’à ceux qui ont fourni quelques photos. Et pour commencer, faisons les présentations :

Emmanuelle, Patrick, Maxime, Alain, Élise et Ronan, au plus fort de leur concentration !

matelot14

Emmanuelle, Patrick, Maxime, Alain, Élise et Ronan, au plus fort de leur concentration !

matelot01matelot13matelot02

Patrick Moreau et le reste des stagiaires. Question concentration,certain (es) ne sont pas mal non plus.

matelot15matelot18

Pour commencer, nous avons découvert que ce que l’on pensait acquis ne l’est pas en réalité et que, avant de passer aux choses compliquées, il nous faut réviser des choses simples, à commencer par le demi-nœud! Celui-ci nous servira ensuite à construire un premier nœud utile : le nœud de capucin, utilisé pour surlier un bout ou pour fixer une manille sur une drisse par exemple. Et oui, c’est pour çà que l’on est venu, pour apprendre à faire des nœuds dont on pourra se resservir à bord.

matelot10matelot07matelot09

La suite est une succession de nœuds que Patrick ne présente jamais sans y ajouter leurs fonctions et les arguments qui justifient leurs utilisations par rapport à d’autres nœuds équivalents.

matelot08matelot11matelot12

Fin de matinée, après une petite séance d’épissure sur bout toronné et un long passage sur le nœud de chaise : il n’ est plus question de dompter des serpents au pied d’un arbre mais de comprendre comment il est construit, voire d’apprendre à le nouer à la manière d’un pêcheur.

matelot06

 

 

 

 

La petite troupe se dirige ensuite vers la crêperie pour de délicieuses et copieuses galettes, accompagnées des discussions qui vont bon train. Patrick, en grand séducteur, sort son arme secrète et commence à confectionner des bijoux aux dames et demoiselles présentes à table.

 

 

 

matelot03

 

 

 

Un dessert et un café plus tard nous sommes à nouveau au boulot pour aborder cette fois-ci les épissures sur les bouts modernes.

 

 

Au programme : un nœud permettant de gréer rapidement un harnais (non homologué pour la plaisance malheureusement), une étude du nœud de carrick qui nous permettra par la suite de confectionner le nœud de sifflet du bosco qui nous donnera accès à la fameuse herse à bouton du docteur la ficelle (en dynema s’il vous plaît), avec laquelle chaque participant repartira.

matelot16matelot19

Une toute petite partie des outils du célèbre Dr la Ficelle

Certain(es) participant(es) avoueront à la fin de cette journée qu’il ne se pensait pas capable de réaliser certains des nœuds au programme. Ils y sont pourtant arrivés, preuve de la pédagogie du docteur la ficelle.

matelot04

A la fin de cette journée, tout le monde est reparti la tête dans les ”nouages”, et pour ma part j’ai le plaisir de vous annoncer que, depuis ce jour, je bénis les dieux car mes lacets ne se défont plus. Merci qui ?

Personne n’aurait vu mon couteau, des fois ???
Pour le plaisir, voici quelques remarques assassines (mais toujours gentilles) auxquelles les nombreux cancres présents ce jour là ont eu le droit :
– Tu vois, quand tu t’ appliques ça marche !!!
– Non mais, le bon dieu vous a donné des yeux servez-vous en !
– Quelle brute celui-là !
– Quel milieu ???? Mais des milieux y’ en a qu’un !

Sangriaquilamis